La mort inattendue du nourrisson

La mort inattendue du nourrisson (MIN), décès soudain d’un enfant âgé de moins de 2 ans, anciennement dénommée « mort subite du nourrisson », concerne officiellement 250 nourrissons chaque année en France mais probablement beaucoup plus en réalité. Cette issue fatale demeure un drame pour les familles touchées et pour les soignants qui y sont confrontés.

Pour lutter contre ce fléau et cette terrible problématique de santé publique sous-estimée, les centres de référence ont récemment rassemblé leurs forces dans une association nationale, l'ANCReMIN.

La place très importante des accidents et des facteurs de risque liés au couchage est bien connue et l’on estime que 150 Morts Inattendues du Nourrisson pourraient être évitées, par an, si tous les conseils de prévention étaient appliqués.

Rappel des « conduites à risque » :

  • Le co-sleeping ou "co-dodo",
  • Collier d’ambre non ôté lors du couchage,
  • Nombreux doudous dans le lit,
  • Portage en écharpe sans vérification permanente que le nez du bébé reste dégagé...