Le syndrome du bébé secoué

Lorsqu'un bébé est secoué, des lésions cérébrales peuvent survenir, même si son crâne ne reçoit aucun choc. Les nourrissons ont en effet une tête relativement grosse et lourde par rapport à leur corps. La musculature de leur cou est faible et leur cerveau encore en développement ne rempli pas toute la boîte crânienne. Sous l'effet des secousses, la tête du bébé se balance rapidement d'avant en arrière et son cerveau heurte les parois de son crâne. Des vaisseaux sanguins cérébraux peuvent alors se rompre, des contusions et un œdème peuvent apparaître et le tissu cérébral se déchirer.

Les nourrissons de moins de 1 an et particulièrement ceux âgés de moins de 6 mois sont concernés par le syndrome du bébé secoué dans la majorité des cas.

Ce syndrome survient plus fréquemment chez les garçons. Il concerne souvent le premier enfant : les parents, quand ils sont en cause, sont inexpérimentés ou épuisés et s'affolent, perdent leur moyens lorsque leur bébé pleure sans arrêt.