Interruption Volontaire de Grossesse (IVG)

La loi (article L.2212-1 du Code de la santé publique) permet à toute femme enceinte, y compris mineure, qui ne souhaite pas poursuivre sa grossesse, de demander à un médecin ou une sage-femme, l’interruption de celle-ci, jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse. Seule la femme concernée peut en faire la demande.

Depuis le 27 janvier 2016, le délai de réflexion obligatoire de 7 jours a été supprimé pour la femme majeure.

Depuis le 1er avril 2016, tous les actes du parcours de l'IVG sont pris en charge à 100% par l'Assurance Maladie (consultations, médicaments, examens biologiques, anesthésie, chirurgie, hospitalisation...)

Plus d'informations dans le Guide de l'IVG

Mémo pratique IVG médicamenteuse à domicile

Les réponses à vos questions : http://ivg.social-sante.gouv.fr/

Vous avez besoin d'informations, de conseils, de soutien et d'une orientation à propos de l'IVG mais également de la sexualité et de la contraception, une conseillère du planning familial vous répond.

Numéro d'information national anonyme et gratuit, ouvert tous les jours, le lundi de 9h à 22h et du mardi au samedi de 9h à 20h.