Pré éclampsie

La prééclampsie touche 2 % des grossesses en France (environ 15 000 par an, soit 40 par jour). C'est une complication sérieuse et soudaine, qui peut entraîner de graves complications pour la maman (syndrome HELLP, éclampsie) et son bébé (retard de croissance et naissance prématurée).

 

 

Qu'est-ce-que la pré-éclampsie ?

La pré-éclampsie est une complication de la grossesse qui peut arriver à n'importe quelle femme, quelle que soit la grossesse. Cependant,  il a été prouvé par des études scientifiques que certaines femmes ont plus de risques que d’autres d’avoir une pré-éclampsie.

​La prééclampsie est liée à l’hypertension artérielle, pouvant survenir dans la deuxième moitié de la grossesse et jusqu'à 6 semaines après l’accouchement, et à un mauvais développement du placenta qui libère dans la circulation maternelle des substances toxiques responsables d’une hypertension et d’une atteinte rénale. Actuellement, il n'y a pas de traitement et seul l’arrêt de la grossesse permet la guérison. Pour protéger la vie de la maman, il est souvent nécessaire de provoquer une naissance prématurée.

2 brochures d'information à destination des patientes sont disponibles :

Plus d'informations sur le site : https://www.grossesse-sante.org/